My Name Is … Élise & Julia


Les ruzés / lundi, novembre 19th, 2018

Chaque semaine on vous dresse le portrait de personnalités qui ont fait vibrer nos coeurs : tous différents mais tous aussi inspirants les un(e)s que les autres. 

Découvrez les sur le blog, et venez passer 24h avec eux sur notre IG !

My Name Is…

Aujourd’hui nous avons l’honneur de vous présenter Élise & Julia !

Leur Instagram: ÉliseJulia

 

Deux personnalités explosives qui fusionnent pour remplir une mission : conquérir les médias !

Avec leur franc-parlé & leur motivation sans faille, ce duo de choc nous a conquis !

Rdv Lundi 19 Novembre sur notre instagram (ou dans nos stories à la une pour les retardataires) pour découvrir leur Journée !

Présentation :

On s’appelle Élise & Julia, on a créé un média qui s’appelle « Fraiches » sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, on a monté une boîte parce qu’on en avait marre d’être salariées : et puis on a fait pleuré notre patron. (rires)

Comment définiriez-vous vos caractères?

Élise en parlant de Julia : Déterminée et géniale. (rires)

Julia par Élise : Bienveillante et ambitieuse.

Quelle personnalité vous inspire ?

Elise : (Soupir) En fait, on a un problème : on a été très déçues par les gens.

Lorsque nous sommes arrivées dans l’univers des médias, et qu’on eu la chance de pouvoir interviewer nos idoles : on a presque toujours été déçues. 

Donc je crois, qu’il y a surtout des gens qui nous inspirent aux États-Unis comme Tina Fey et Lena Dunham par exemple.

Julia : Elles nous inspirent, mais de très très loin, parce qu’on pense pas réellement à faire comme elles.

Elise : Et puis, ce serait trop classique de dire que Simone Veil nous inspire. Évidemment, elle nous inspire vraiment mais son combat, c’était il y a 50 ans.
C’est finalement assez bizarre qu’il n’y ait eu personne d’inspirant entre temps : réveillez-vous le monde ! (rires)

Si vous étiez …

Un objet :

Elise : Un iPhone. Je l’adore, c’est génial ! Quand c’est sorti c’était ma révolution, je l’aime, il sait tout faire.

Julia : Je serais un skateboard. Mobile et pratique.

Un Film :

On serait le court métrage de Pixar qu’il y a avant le début du film « Les Indestructibles 2 ». Dans ce court métrage « BAO », les personnages sont représentés par des baos (cf. petit pain farci chinois) et ils se mangent entre eux. On serait des baos, je pense.

Une Chanson :

On serait « Confessions Nocturnes » de Diam’s et Vitaa.

Un animal :

Élise : Un chat.

Julia : Un lion parce que c’est mon signe astrologique et c’est le roi de la savane. Aussi, il ne fait rien dans la savane car ce sont les lionnes qui travaillent pour lui donc il a des employés et c’est super. (rires)

 

Ta passion

Raconte-nous ce que vous faites dans la vie & comment est né cet intérêt ?

C’est né d’un constat de la société. On était un peu désabusées de la société dans laquelle on vivait car on ne se sentait pas représentées dans les médias donc on a décidé de créer un média qui nous ressemblait.

Aujourd’hui, on va en faire notre vie. Transformer les médias pour représenter les jeunes.

Pourquoi ça et pas autre chose ?

Parce qu’enfaite les médias et la publicité, c’est le principal canal qui change la société le plus rapidement possible et ce qu’on aime nous c’est la rapidité et le concret. Et c’est la manière la plus concrète de changer le monde.

Qui vous a influencé dans cette voie à votre avis ?

C’est un peu les gens détestables qu’on a rencontré : on était frappées de voir que ces gens là avaient de très grosses audiences, comme si ces gens étaient à leur place quoi (alors que non!).

Si vous aviez un message à faire passer à ceux qui ont peur de se lancer : lequel serait-il ?

Elise : Si nous on peut le faire, c’est que beaucoup de gens peuvent le faire. Il faut juste le faire.

Julia : Il faut prendre ce risque et le plus grand risque pour un jeune de 25 ans c’est de ne pas en prendre. Parce que c’est l’âge, c’est maintenant qu’il faut oser . quand on aura 30 ans, on aura des trop responsabilités contraignantes, on pourra plus le faire.

    Ton style

Comment vous définiriez votre style ?

Notre style est vraiment décousu, c’est YOLO, finalement on s’en fiche.

Hier par exemple, on était en soirée assez guindé où tout le monde était en robe de soirée. Nous on est arrivées comme on était : en jean baskets.
Alors que tout le monde était en Lanvin, talons, Louboutin..

Le fashion faux-pas

Mettre une truc qui n’est pas toi : ça se voit sur toi que t’es pas bien.

Le meilleur style selon vous.

Quand t’es habillé comme t’es, avec ce qui reflète ta personnalité.

Par exemple, Mark Zuckerberg il s’habille tous les jours pareils mais on adore. Parce que c’est son style.

       Laruze & toi

montre-laruze-paris-lezard-noir-or-noirMontre-laruze-paris-croco-noir-argent-noir

Qu’est-ce qui vous as plu dans notre marque ?

Déjà le côté, on confectionne nous mêmes une montre, on choisit tous les éléments.

Super sympa comme concept et ça permet l’unicité de la montre vu que tu choisis en fonction de tes goûts.

C’est créer ta propre montre selon ta personnalité. C’est une montre propre à nous.

Julia porte la Croco Noire – Cadran Argent Noir & Élise, la Lézard Noire cadran Or Noir.

Deux Alter-Ego, presque pareil mais avec leurs oppositions.

 

 

Mais d’ailleurs, qu’est-ce qu’on va voir?

On vous emmène dans les coulisses de nos vie dès Mercredi 21 Novembre. 

Vivez leur journée -> ICI

Ou comme tous les jours, on va travailler. On va vous montrer nos réflexions, nos stratégies de contenus pour des clients dans notre agence médias.

À 19 heures on vous emmène à notre conférence, organisée par des élèves à Science PO de l’association des étudiants en com & médias en partenariat avec l’association des femmes dans le business & l’association des start-up de Sciences Po.

 » L’entreprenariat feminin dans le monde des médias »
C’est une grosse collaboration d’assos car c’est vrai qu’on regroupe les trois aspects : on est des femmes des 25 ans qui ont monté une start-up dans la com & les médias. Du coup ils se sont dit YOLO!

La conférence est faite sous forme de Masterclass : nous allons expliquer aux élèves comment à notre âge, et en étant des petites meufs de 24 ans, on a réussi à construire notre start-up en France.

Et comment c’est hyper facile (même si ça reste énormément de travail hein!). On aborde souvent ce sujet comme d’une montagne, qu’il faut faire sciences po ou de supers études pour se faire respecter et embaucher : mais en fait il y a tout à faire ! On va traiter de sujet comme la construction d’un média, de ce qu’est être une (jeune) femme entrepreneure & du futur des médias en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *