Portrait de Cindy : Co-fondatrice


Portrait de famille / vendredi, mai 6th, 2016

cindy3

Cindy est la co-fondatrice de Laruze. Le cadran, les bracelets et l’univers de la marque, elle a tout crée. Et oui, c’est elle la directrice artistique de marque. Outre ses talents pour designer des montres plus vite que son ombre, elle a aussi plein d’idées en tête pour faire grandir la collection. Un nouveau cadran, de nouveaux bracelets et bientôt notre coffret spécial fête des mères. Enfin ça c’est quand elle n’est pas en train de parler avec Siri et de lui demander d’envoyer ses textos. Oui on sait, so 2012, pourtant toute la team s’y est mise !

– Peux tu nous raconter ton parcours en quelques mots ?

Je suis diplômée d’un master de design industriel et j’ai rejoint l’équipe Blue Smile pour mon diplôme de fin d’étude. C’est là que j’ai rencontré Audrey. J’y suis finalement restée 3 ans en tant que designer puis ensuite comme directrice artistique. C’était une expérience assez dingue, on bossait beaucoup mais l’ambiance et les projets en valaient la peine. Au bout de quelque temps, j’ai eu envie de tout quitter et je suis partie vivre en Asie. Mais après une année à l’autre bout du monde c’était le moment de revenir et de créer Laruze.

– Comment t’es venue l’idée de créer Laruze ?

Audrey a déjà raconté cette histoire mais j’y ajouterai que c’était avec un verre de rouge à la main.

– Maintenant que tu es devenue ton propre patron, raconte nous ton quotidien ?

C’est assez dur pour moi de dire que je suis patron mais d’une manière globale tout a changé dans mon quotidien, les émotions sont multipliées par 10 000 quand il s’agit de ton bébé ! Pas mal de stress mais surtout beaucoup de joie et de satisfaction. On a constitué une belle équipe, tous hyper motivés et avec qui on a développé une vraie relation de confiance, de complicité…. Et choisir les personnes avec qui tu travailles ça n’a pas de prix.

– Comment es-tu devenue indispensable pour la team ?

Au bureau c’est moi qui m’occupe de mettre la musique. Quand je mets Céline Dion et que toutes les filles hurlent « Pour que tu m’aimes encore », je me sens tel David Guetta une prêtresse de la musique.

– Quels sont les futurs projets de Laruze ?

Dans quelques jours, nous allons partir shooter à 11 heures d’avion de Paris pour notre prochaine collection, avec un animal assez exceptionnel mais c’est une surprise ! Du côté de la créa, beaucoup de nouvelles choses se développent dont une nouvelle montre plus masculine que vous pourrez découvrir prochainement et des nouvelles collabs.

– Quelles sont tes inspirations ?

Je suis une fan absolue de vieux objets, de brocantes, de vides grenier, j’adore chiner. J’accumule chez moi des objets de toutes sortes comme des tourne disques des années 60, des vases, des oiseaux en porcelaine… ma lubie du moment, les anciens pots de pharmacie en verre !– Quel look préfères-tu cet été pour accompagner ta Laruze ?

Une petite robe d’été oversize fleuris avec des sandales plates, mes lunettes de soleil et ma Laruze Glitter !

– Ton bon plan Ruzé pour profiter de l’été ?

Il y a une balade à vélo que j’adore faire le dimanche : au fil de l’Ourcq. Je pars de chez moi, dans le 11e, en longeant le canal saint martin et je prends la direction du bassin de la Villette. Une fois le périphérique passé, on passe par Pantin, les sites industriels et on arrive au Parc National Forestier de la Poudrerie à Sevran. Ensuite on peut ou non continuer (jusqu’à Meaux me semble-t-il) ou faire demi tour en RER pour les moins courageux.

– On est entre nous, quel moment t’as le plus marqué depuis que tu as intégré la team ?

Incontestablement notre premier shooting. C’était un moment fort parce que ça nous a permis de concrétiser des mois et des mois de travail. Nos montres étaient fabriquées, notre e-shop était crée, tout était fait et il ne manquait plus que de belles photos pour que l’aventure prenne enfin tout son sens. On a fait les photos avec beaucoup de nos amis et je dois dire que ça a donné une saveur particulière, plus intime.

– Tic tac c’est la fin de l’interview, la phrase qui résume le plus ton aventure au sein de Laruze ?

« C’est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante » Paulo Coelho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *